Forum RPG ayant comme thème les 7 péchés capitaux
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [TERMINE] « Si la connaissance est le but, te connaître doit suffire. »

Aller en bas 
AuteurMessage
Evan Moore
Envie
avatar

Messages : 77
Points Rp : 35
Date d'inscription : 09/09/2012
Age : 26


Localisation : Dans le salon
Occupation actuelle : Maudire Sins
Humeur : Déterminée

MessageSujet: [TERMINE] « Si la connaissance est le but, te connaître doit suffire. »   Ven 5 Oct - 20:25

Précédemment...

Chelsea était venue se poster devant moi et je sentis ses paumes tièdes atterrir sur mes épaules. Mon regard coula brièvement vers son décolleté - difficile de m'en empêcher vu qu'il était directement affiché devant moi - mais je m'efforçai de me concentrer sur son visage et plus particulièrement sur ses lèvres, car elle tenta de m'apaiser :

- On va commencer par se calmer... Il y a forcément une explication.

Ses mains glissèrent de mes épaules pour aller resserrer son peignoir. Tiens... elle semblait enfin consciente de sa quasi-nudité qui jusque-là, n'avait pas semblé la gêner. Malgré l'état d'agitation dans lequel je me trouvais, j'esquissai un léger sourire narquois. Elle poursuivit :

- Hey... Bon en fait, c’était marrant au début, et encore on pourrait en débattre, mais là vous voyez, mon amie Evan commence à flipper et, heu... On aimerait juste que vous nous disiez qui vous êtes ou simplement que vous nous laissiez sortir.

Sa petite plaidoirie n'eut pour effet que de me donner la certitude que notre psychopathe, où qu'il soit, était en train de pleurer de rire, profitant gaiement du spectacle qui se déroulait sous ses yeux. Un spectacle... c'était sans doute à cela qu'il s'attendait. Que l'on crie, que l'on s'énerve jusqu'à casser une vitre pour s'échapper et au final, faire le tour de l'île pour se rendre compte qu'il n'y a aucun endroit où se cacher. Cela devait probablement le faire jouir de nous voir nous affoler. Ou plutôt, de me voir. Je m'en voulus immédiatement d'avoir cédé à la panique. Si déjà j'étais condamnée à jouer son petit jeu contre mon gré, autant faire le contraire de ce qu'il désirait voir, éviter de lui donner la moindre satisfaction.

- ...Il va bien finir par nous dire qu’est-ce qu’on fait là.

Je hochai la tête, feignant de me détendre quelque peu. Par je ne sais quel miracle, Chelsea parvenait à garder la tête froide. Il fallait que je tente de l'imiter. Elle s'éloigna en direction du hall, et je la suivis, haïssant l'idée de me retrouver seule encerclée de tous ces points rouges lumineux. En montant les escaliers, la métisse se tourna vers moi pour me demander :

- T’as bien un téléphone dans tes affaires ?...

- Ouais... mais ça m'étonnerait qu'il y ait du réseau sur cette île.

Je l'entraînai jusqu'à ma chambre et fouillai dans mes affaires. Je dénichai mon téléphone portable, éteint depuis la veille. Je l'allumai en priant, attendis quelques secondes mais l'espoir s'effondra bien vite. Pas de réseau, affichait sinistrement l'écran bleuté. Je soupirai, me tournai vers la jolie brune qui m'accompagnait et secouai la tête.

- Je m'en doutais.

Je pris soudain conscience de mes affaires éparpillées ça et là, dans mon manque d'ordre habituel. En même temps, j'étais arrivée hier seulement, je n'avais donc pas eu le temps de ranger quoi que ce soit. Ma valise gisait dans un coin de la pièce, ouverte, des vêtements à moitié renversés sur le sol. Mon pyjama qui se résumait à un jogging informe et un débardeur blanc limite transparant trônait fièrement sur mon lit défait. Je tirai rapidement la couverture sur le lit, histoire de limiter les dégâts, puis m'assis sur celui-ci. Un coup d'oeil alentour me permit de constater que par miracle, aucune caméra n'était présente dans ma chambre. Du moins, il pouvait toujours y en avoir quelques unes cachées mais cela me semblait difficile de dissimuler quoi que ce soit dans une chambre aussi petite.

- Pas de caméra ici, fis-je remarquer à ma partenaire. Au moins, on sait où venir si on veut être tranquille...

Je regrettai immédiatement mes paroles et me traitai intérieurement de boulet. J'avais toujours eu le chic pour faire des remarques à double-sens sans m'en rendre compte au moment où les mots passaient mes lèvres.

- Enfin je veux dire, si on veut discuter sans être espionnées, précisai-je d'un ton sérieux, mais un léger sourire me trahit.

J'étais toujours aussi confuse quant à la situation dans laquelle nous nous trouvions, mais je me sentais beaucoup plus sereine ici qu'en bas. C'était déjà ça... au moins, j'avais mon propre petit refuge dans cette gigantesque prison.

_________________
Souriez... vous êtes filmés.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chelsea Clawfield
Luxure
avatar

Messages : 37
Points Rp : 27
Date d'inscription : 01/09/2012
Age : 26


Localisation : Sûrement dans une chambre.
Occupation actuelle : Mieux vaut ne pas savoir...
Humeur : En manque.

MessageSujet: Re: [TERMINE] « Si la connaissance est le but, te connaître doit suffire. »   Dim 7 Oct - 13:46

Les jeunes femmes montèrent deux étages, espérant toutes deux découvrir qu’il leur suffisait d’appeler quelqu’un -comme les forces de l’ordre- pour sortir d’ici. L’employée tenta d’abord avec son portable, et elles se trouvaient donc dans ce qu’elle désignait comme sa chambre lorsque le mobile la fit hocher la tête négativement.

- Je m'en doutais.

Chelsea soupira. Evidemment, si elles étaient sur une « île » ! Pourquoi n’était-elle pas au courant ? Ah oui, elle ne se rappelait de rien... Super. Et le plus génial dans cette histoire était sûrement qu’elle avait été droguée par un malade mental, un sadique, un psychopathe ou les trois à la fois.

- Pas de caméra ici. Au moins, on sait où venir si on veut être tranquille...

Maintenant que Evan avait soulevé la question, la demoiselle observa enfin la petite pièce où trônaient son lit et ses affaires, absolument incomparable à la sienne. Eh bien, le personnel semblait moins bien traité que les invités ! Son lit deux personnes mangeait énormément le peu d’espace dont elle disposait : Sea comprenait parfaitement ses affaires étalées où elle pouvait. Les murs beiges rendaient le tout lumineux et chaleureux, ce qui n’était pas du luxe dans cet endroit et, au final, elle remarqua une porte aux carreaux opaques menant certainement à une salle de bain, contrairement à elle qui disposait aussi d’un salon privé.

- Enfin je veux dire, si on veut discuter sans être espionnées.

Chelsea reposa son attention sur la demoiselle qui esquissait un sourire en coin. Et dire qu’elle n’avait pas relevé le double-sens... Elle devait être réellement perturbée ! Puisqu’elle s’était assise sur son lit, la métisse la rejoignit et posa son joli fessier à la gauche de sa camarade. Ça devait être dur pour elle, qui s’était tout de même « jetée dans la gueule du loup »... Compatissante, elle tenta de trouver les mots justes pour la rassurer et planta son regard dans le sien :

- On va trouver une solution, ok ? Pour le moment on a juste à attendre qu’il se manifeste et ensuite, on improvisera.

Tout en disant cela, elle avait doucement glissé sa main sur la cuisse de la jeune femme, attrapant délicatement la sienne pour la serrer légèrement. Après tout, elles n’étaient pas obligées d’attendre sans rien faire... Et elle se trouvait toujours dans une tenue des plus invitantes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan Moore
Envie
avatar

Messages : 77
Points Rp : 35
Date d'inscription : 09/09/2012
Age : 26


Localisation : Dans le salon
Occupation actuelle : Maudire Sins
Humeur : Déterminée

MessageSujet: Re: [TERMINE] « Si la connaissance est le but, te connaître doit suffire. »   Dim 7 Oct - 15:42

Je la suivis des yeux alors qu'elle s'avançait dans la chambre pour venir prendre place à mes côtés.

- On va trouver une solution, ok ? Pour le moment on a juste à attendre qu’il se manifeste et ensuite, on improvisera.

Attendre... Voilà bien un mot avec lequel je n'avais jamais été très amie. Je haïssais ce pervers qui nous avait prises au piège, et je me haïssais encore plus de m'être laissée attraper aussi facilement. Il n'en fallait pas beaucoup pour m'attirer... l'attrait du jackpot à la clé avait suffi à me faire mordre à l'hameçon. Je baissai les yeux en sentant une douce chaleur sur ma cuisse. La main de Chelsea glissa sur mon jean. Je desserrai mon poing tandis que sa paume se posait sur la mienne avec une légère pression.

- Je sais pas comment tu fais, mais j'admire ton sang-froid, avouai-je en haussant les sourcils.

Je levai à nouveau le regard vers elle, examinant avec attention les traits de son visage. Ses yeux en amande étaient verts et quelque chose d'espiègle brillait au fond de ses pupilles. Son nez était bien dessiné, sans parler de ses lèvres pulpeuses, qui dévoilaient un sourire à la fois mutin et charmeur. Il fallait l'avouer, l'enfoiré qui nous tenait pour prisonnières avait bien choisi sa proie. Sa main tenait toujours la mienne, et je réalisai que mon coeur battait un peu trop fort dans ma poitrine. Waouh Evie... il en faut peu pour t'émoustiller, me moquai-je de moi-même. Qui sait, si on s'était rencontrées dans d'autres circonstances... peut-être que j'aurais tenté ma chance. Mais même si je n'aimais pas les préjugés, il y avait quoi... Une chance sur mille pour qu'elle soit intéressée par les nanas ? Bon sang... Il fallait que je me ressaisisse. J'étais en train de penser à des choses complètement hors de propos vu la situation.

- Bon eh bien... vu qu'on va cohabiter pendant je ne sais combien de temps, commençai-je en regardant au plafond, guettant de caméras invisibles, on devrait peut-être commencer par faire connaissance ?

Je lâchai sa main pour me mettre plus à mon aise sur le lit, dos contre le mur et jambes ramenées contre ma poitrine.

- Et puis, qui sait... on trouvera peut-être un lien entre nous qui pourrait expliquer le fait qu'on soit toutes les deux ici, seules pour l'instant. Alors hum... tu viens d'où... ? Dans quoi tu travailles... ? hasardai-je en la regardant droit dans les yeux.

J'étais partagée entre des émotions totalement contradictoires. D'un côté, l'angoisse ne me quittait pas, mais en même temps, l'adrénaline se propageait dans mes veines - comme quand on joue à se faire peur. Et le fait de se retrouver au beau milieu d'une île inhabitée, dans une maison vide, avec pour seule compagnie une charmante métisse qui se balade à moitié à poil... tout cela avait quelque chose de terriblement excitant. Après tout, je devais être un peu dérangée, moi aussi.

_________________
Souriez... vous êtes filmés.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chelsea Clawfield
Luxure
avatar

Messages : 37
Points Rp : 27
Date d'inscription : 01/09/2012
Age : 26


Localisation : Sûrement dans une chambre.
Occupation actuelle : Mieux vaut ne pas savoir...
Humeur : En manque.

MessageSujet: Re: [TERMINE] « Si la connaissance est le but, te connaître doit suffire. »   Dim 7 Oct - 20:08

- Je sais pas comment tu fais, mais j'admire ton sang-froid.

Un petit sourire naquit sur les lèvres de Sea, pas tant à cause de ce qu’elle voulait dire mais plutôt de l’expression employée. Bien au contraire, elle avait le sang chaud et particulièrement en cet instant. Non pas que ce n’était pas le cas dans la salle à manger, mais disons que le contexte du lit et de la pièce sans caméra s’y prêtait encore plus. Son interlocutrice la fixa plusieurs longues secondes, bien que trop peu nombreuses à son goût, puis releva ses yeux au plafond.

- Bon eh bien... vu qu'on va cohabiter pendant je ne sais combien de temps, on devrait peut-être commencer par faire connaissance ?
- ... C’est exactement ce à quoi je songeais.

Souriant de plus belle, la demoiselle la regarda s’installer autrement sur ses draps, adossée au mur de brique et les genoux repliés. Amusée, Chelsea se tourna vers elle et remonta sa jambe droite sur la couette. Sa nuisette courte à peine relevée laissait entrevoir son boxer en dentelle assorti, dissimulée par la main qu’elle plaça sous sa cuisse. L’autre lui servit pour appuyer son bras tendu.

- Et puis, qui sait... on trouvera peut-être un lien entre nous qui pourrait expliquer le fait qu'on soit toutes les deux ici, seules pour l'instant. Alors hum... tu viens d'où... ? Dans quoi tu travailles... ?
- Je suis du Sud de Londres, et je travaille dans une sorte de bar... Serveuse, toute la semaine. En tout cas c’est là que j’ai reçu les lettres.

C’est vrai ça, pas une seule chez elle ! Remarque, avec un peu de chance, ça voulait dire qu’il ne l’avait jamais suivie... Mais aussi que ça pouvait être n’importe qui. Son patron, ses collègues, les dizaines de clients qu’ils avaient tous les soirs. Elle n’était pas prête de pouvoir suspecter quelqu’un.

- Et toi alors ? Tu voulais venir ici en job d’été ?

Sûrement une étudiante. Evan ressemblait à ce que ses parents auraient voulu qu’elle soit : une fille sage, bien habillée, à la recherche d’un boulot pour les vacances. Elle, c’était tout le contraire, une fille attirée par les mecs, les moyens de les intéresser et le farniente. Si elle pouvait passer des journées entières dans un lit à faire des folies de son corps... Sans que le besoin de boire ou de manger ne l’effleure.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan Moore
Envie
avatar

Messages : 77
Points Rp : 35
Date d'inscription : 09/09/2012
Age : 26


Localisation : Dans le salon
Occupation actuelle : Maudire Sins
Humeur : Déterminée

MessageSujet: Re: [TERMINE] « Si la connaissance est le but, te connaître doit suffire. »   Lun 8 Oct - 14:57

- Je suis du Sud de Londres, et je travaille dans une sorte de bar... Serveuse, toute la semaine. En tout cas c’est là que j’ai reçu les lettres.

Je l'écoutais attentivement, essayant d'enregistrer la moindre information futile, histoire de récolter le plus d'indices. Je fronçai un sourcil à "une sorte de bar", mais retins ma curiosité. Une autre information me paraissait plus importante : le fait qu'apparemment, c'était par lettres que notre ravisseur aimait à communiquer. Je me souvenais encore bien de la missive reçue d'un de mes "anciens amis de classe". Monsieur S devait forcément faire partie de notre entourage pour avoir trouvé le meilleur moyen de nous attirer dans ses filets. Toutefois, je ne soupçonnais pas vraiment le garçon qui était censé m'avoir envoyé cette lettre de la part de son "oncle". Le psychopathe avait tout simplement usurpé le nom d'une des personnes dont j'étais le plus proche pour me mettre en confiance.

- Et toi alors ? Tu voulais venir ici en job d’été ?

Je me crispai légèrement en entendant ces mots. Tu parles d'un job d'été... Si j'avais été un peu plus perspicace, je n'aurais pas acheté mon billet de ferry dès réception de la fameuse lettre. Je soupirai et répétai ce que je lui avais déjà dit en bas, dans la salle à manger :

- Ouais. Un job de deux mois, hyper bien payé. Un peu trop bien, même, ricanai-je. Je viens de Brighton, dans le sud de l'Angleterre. J'habite seule dans un appartement et je travaille dans une supérette. Donc... j'ai facilement dit oui.

Tant pis, cela ne servait à rien de continuer à m'en vouloir pour ça. Maintenant nous étions là, et il fallait se concentrer sur le présent pour trouver un moyen de sortir des griffes de Monsieur S... S comme Salaud, oui. Je continuais toutefois à me demander pourquoi il nous avait choisies, nous, et pas d'autres filles. Il devait bien y avoir une raison à cela.

- Attends une seconde...

Je me levai et me dirigeai vers la fenêtre à carreaux. Tirant sur la poignée, je parvins à l'ouvrir... Il me fallut beaucoup de courage pour surmonter mon vertige et passer la tête au travers pour inspecter les alentours. Aucun moyen de se faire glisser du mur pour descendre... Et la chute serait bien évidemment mortel si on tentait une escapade plus rapide. Je laissai la fenêtre en battant - le soleil tapait contre la vite et il commençait à faire chaud dans la pièce - et me souvins d'une clef que j'avais aperçue dans le tiroir de ma table de nuit. Je la sortis de sa cachette, l'enfonçai dans la serrure de la porte puis fermai à double-tour. Semblant d'intimité ou simple illusion ?... Je regagnai ensuite ma place sur le lit.

- Si c'est pas trop indiscret... elles disaient quoi, ces fameuses lettres ? demandai-je à Chelsea.

J'avais déjà ma petite idée sur la question... L'attitude de la demoiselle et ses réactions me portaient à croire qu'elle s'était probablement laissée charmer par la plume enflammée d'un mystérieux inconnu. D'ailleurs, ça ne m'aurait pas étonnée qu'elle lui saute au cou et lui arrache ses vêtements s'il venait soudain à se manifester.

_________________
Souriez... vous êtes filmés.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chelsea Clawfield
Luxure
avatar

Messages : 37
Points Rp : 27
Date d'inscription : 01/09/2012
Age : 26


Localisation : Sûrement dans une chambre.
Occupation actuelle : Mieux vaut ne pas savoir...
Humeur : En manque.

MessageSujet: Re: [TERMINE] « Si la connaissance est le but, te connaître doit suffire. »   Lun 8 Oct - 18:14

- Ouais. Un job de deux mois, hyper bien payé. Un peu trop bien, même. Je viens de Brighton, dans le sud de l'Angleterre. J'habite seule dans un appartement et je travaille dans une supérette. Donc... j'ai facilement dit oui.

Ça, elle pouvait le comprendre. Dans un monde où le fric était la base de tout, jouer les employées dans un château se retrouvait facilement dans le top 10 des jobs acceptables d’après Chelsea.

- Attends une seconde...

Puisqu’elle se levait, la demoiselle la suivit du regard jusqu’à ce qu’elle atteigne la fenêtre, similaire à celles de sa chambre. Elle l’ouvrit, se pencha contre le rebord -ce qui fit une petite frayeur à sa visiteuse- et la referma en partie. Vu l’expression d’Evan, elle supposa que rien ne la fit espérer pouvoir sortir par là. C’était bien tenté. Une seconde plus tard, elle traversa la pièce dans l’autre sens pour prendre quelque chose dans la petite commode près du lit. Mais quoi ? Aussitôt, la jolie blonde rejoignit la porte et la ferma à clé. Attendez... Elle venait de faire quoi ?! Sea fronça les sourcils, essayant de comprendre : pourquoi les enfermait-elle ici ? N’étaient-elles pas assez prises au piège comme ça ? Heureusement que l’employée lui avait fait une scène de crise de nerfs dans la salle à manger, sinon elle aurait pu penser qu’elle y était pour quelque chose dans toute cette mauvaise blague...

Elle revint ensuite s’asseoir sur le lit, la clé restant dans sa serrure. Cela eut au moins l’avantage de rassurer la métisse, qui appréciait le fait de l’avoir dans son champ de vision. Car évidemment, si elle l’avait dissimulée dans le tiroir ou même dans son décolleté, elle n’aurait eu d’autre choix que d’aller la chercher...

- Si c'est pas trop indiscret... elles disaient quoi, ces fameuses lettres ?

Légèrement contrariée par cette question, et surtout par le fait qu’elle n’avait aucun moyen de l’éluder, elle fit une petite grimace avant de s’allonger sur le flanc droit. Appuyée sur son coude, elle dessinait des dessins invisibles sur le drap de sa main libre, et releva son regard dans le sien.

- En gros, que j’étais à son goût... Mais pour le coup, j’aurais préféré qu’il jette son dévolu sur une autre.

Soupirant, elle observa son interlocutrice en silence durant quelques secondes. Oui, mais elle se trouvait tout de même en agréable compagnie dans ce lieu sinistre qui peu à peu perdait son charme. C’était déjà ça.

- On n’a pas atterri ici de la même manière, donc on n’est peut-être pas ici pour les mêmes raisons. Je sais pas trop comment il s’y est pris pour moi mais l’adresse qu’on m’a donnée n’était pas sur une île... Alors peut-être bien qu’il prend des jeunes femmes au hasard.

Devaient-elles pour autant s’en réjouir ? Aucune idée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan Moore
Envie
avatar

Messages : 77
Points Rp : 35
Date d'inscription : 09/09/2012
Age : 26


Localisation : Dans le salon
Occupation actuelle : Maudire Sins
Humeur : Déterminée

MessageSujet: Re: [TERMINE] « Si la connaissance est le but, te connaître doit suffire. »   Lun 8 Oct - 22:47

- En gros, que j’étais à son goût... Mais pour le coup, j’aurais préféré qu’il jette son dévolu sur une autre.

Bingo. Chelsea avait répondu à l'appel de la chair tandis que j'avais cédé à l'appât du gain. Si notre psychopathe avait tenté de nous inculquer une leçon, c'était raté. L'invitée de Monsieur S. me scruta pendant quelques secondes. Je soutins son regard, attendant qu'elle mette en ordre ses pensées avant de me les exposer.

- On n’a pas atterri ici de la même manière, donc on n’est peut-être pas ici pour les mêmes raisons. Je sais pas trop comment il s’y est pris pour moi mais l’adresse qu’on m’a donnée n’était pas sur une île... Alors peut-être bien qu’il prend des jeunes femmes au hasard.

Je secouai la tête.

- Non... ça serait pas logique. Pourquoi est-ce qu'il serait allé jusqu'à me faire croire qu'un vieil ami me proposait un emploi ? Pourquoi il ne m'aurait pas simplement attrapée au coin d'une rue et plaqué un mouchoir sur le nez ?

Il me semblait que notre hôte s'était donné beaucoup de mal pour que nous nous jetions nous-mêmes dans la gueule du loup alors qu'il aurait très bien pu parvenir au même résultat en usant de la force.

- Je pense justement qu'il nous a choisies. Il doit se dire que finalement, c'est de notre faute si on se retrouve ici. Maintenant... il faudrait savoir ce qu'il attend de nous et ce qu'on est censées faire pour qu'il nous laisse partir.

Je me mordis la lèvre inférieure, sentant la colère remonter doucement en moi. Nous laisserait-il seulement partir ? Si oui, quelles horreurs avait-il prévu de nous faire subir pour nous donner l'impression de mériter de rentrer chez nous ? En ce qui me concerne, je n'étais pas du genre à me laisser faire aussi facilement. Même si cela paraissait désespéré, je ne pouvais pas me dire qu'il n'y avait aucune échappatoire avant d'avoir fait le tour de l'île pour en être sûre. Donc, mission numéro 1 : sortir d'ici.

- Il aurait pu nous laisser quelques indications... les règles du "jeu", au moins. Si déjà il se prend pour Dieu...

_________________
Souriez... vous êtes filmés.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chelsea Clawfield
Luxure
avatar

Messages : 37
Points Rp : 27
Date d'inscription : 01/09/2012
Age : 26


Localisation : Sûrement dans une chambre.
Occupation actuelle : Mieux vaut ne pas savoir...
Humeur : En manque.

MessageSujet: Re: [TERMINE] « Si la connaissance est le but, te connaître doit suffire. »   Mar 9 Oct - 20:12

- Non... ça serait pas logique. Pourquoi est-ce qu'il serait allé jusqu'à me faire croire qu'un vieil ami me proposait un emploi ? Pourquoi il ne m'aurait pas simplement attrapée au coin d'une rue et plaqué un mouchoir sur le nez ?

Parce qu’il savait à quel point tu es hystérique, que tu ne te serais pas laissée faire et qu’une dose équine de morphine n’aurait pas réussi à te calmer suffisamment pour ne pas avoir de coup mal placé ? Il fallait au moins trouver le prétexte du job pour sa propre sécurité. Et oui, mieux valait garder cette théorie pour elle.

- Je pense justement qu'il nous a choisies. Il doit se dire que finalement, c'est de notre faute si on se retrouve ici. Maintenant... il faudrait savoir ce qu'il attend de nous et ce qu'on est censées faire pour qu'il nous laisse partir.

Retour à la case départ. Surtout que la baraque était immense, si ça se trouvait, il était en train de les chercher partout pour répondre à cette question. Et elles, elles étaient là, à énumérer des hypothèses sur la raison de leur détention, en imaginant chacune dans leur coin ce que leur kidnappeur projetait de faire. Quoique. Si Chelsea était aussi calme, c’était sûrement parce qu’elle détestait les films d’horreur et n’avait donc qu’une vague idée de ce qu’il pourrait faire avant de les découper en morceaux...

- Il aurait pu nous laisser quelques indications... les règles du "jeu", au moins. Si déjà il se prend pour Dieu...

Sortie de sa rêverie, la jolie métisse se reconcentra sur Evan et son regard s’arrêta sur quelque chose d’étrange, derrière elle. Un défaut dans le mur ? Les briques rouges et brunes le composant paraissaient toutes différentes les unes des autres, et étaient séparées par du ciment plus clair. Excepté à un endroit, juste au-dessus d’elle. Ni une ni deux, Sea se redressa immédiatement et fondit sur la demoiselle sans la prévenir, à genoux sur le lit et sa main gauche contre le mur pour ne pas lui tomber dessus.

- Tiens tiens...

Du bout des ongles, elle parvint à extirper le bout de papier coincé dans la fissure, et ne se rendit compte de sa proximité avec Evan qu’en reposant son regard victorieux sur elle.

- ... Heureusement que j’ai l’œil.

Reprenant ses distances, elle s’assit sur ses genoux et déplia la petite feuille qu’elle lut à voix haute :

« Tu l’as déjà fait partout.
Ton seul désir ? Recommencer.
Un nombre de lieux à en devenir fou,
et c’est
cela qui t’y a menée.
»

Perplexe, la jeune femme retourna le papier dans tous les sens, mais rien d’autre n’y était écrit. C’était quoi ça ? Mauvaise blague, le retour ?

- Tu comprends quelque chose à ce truc ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan Moore
Envie
avatar

Messages : 77
Points Rp : 35
Date d'inscription : 09/09/2012
Age : 26


Localisation : Dans le salon
Occupation actuelle : Maudire Sins
Humeur : Déterminée

MessageSujet: Re: [TERMINE] « Si la connaissance est le but, te connaître doit suffire. »   Mer 10 Oct - 1:15

J'avais tourné la tête vers ma table de nuit, perdue dans mes pensées, lorsque Chelsea se rua sur moi. Hum, rectification. Ce n'était pas sur moi qu'elle venait de se précipiter, mais vers le mur. Plaquée contre le dos du lit, je la laissai faire sans bouger tandis que son parfum pénétrait mes narines.

- Tiens tiens... l'entendis-je dire.

Elle baissa le regard vers moi, sa poitrine toujours limite collée à mon visage, puis s'écarta quelque peu pour s'agenouiller sur le matelas.

- ... Heureusement que j’ai l’œil.

Je sourcillai en avisant le petit bout de papier qu'elle avait déniché entre les briques du mur.

- Tu comprends quelque chose à ce truc ? me demanda-t-elle après avoir lu l'inscription qui y figurait.

Il me fallut quelques secondes pour méditer sur chaque phrase, puis je laissai échapper un petit rire.

- J'ai pas envie de passer pour la nympho de service mais... pour moi, il parle de sexe.

J'avais peut-être l'esprit mal tourné, mais il me semblait que l'énigme parlait d'elle-même. Toutefois je ne comprenais pas en quoi celle-ci me concernait. Encore une fois, j'étais l'intruse dans l'histoire. Malgré son emplacement dans la chambre qui m'était réservée, ce mot ne pouvait tout bonnement pas s'adresser à moi. J'avais couché avec trois personnes dans ma vie, j'étais loin de correspondre au profil décrit par le poème. Je saisis le petit papier pour le lire encore une fois. Je reconnus en un clin d'oeil l'écriture du "vieil ami" qui m'avait contactée, ainsi que celle sur le post-it où étaient inscrites mes tâches journalières.

« Tu l’as déjà fait partout.
Ton seul désir ? Recommencer.
Un nombre de lieux à en devenir fou,
et c’est
cela qui t’y a menée.
»

Je tiquai à la lecture de ce dernier vers.

- C'est cela qui t'y a menée... En gros, "c'est à cause de ça que je t'ai enfermée ici", traduisis-je.

Même si l'énigme était plutôt facile à déchiffrer, elle ne constituait pas un indice spécialement révélateur. J'étais certaine qu'il s'en cachait d'autres à divers endroits... Visiblement, c'était ainsi que notre hôte comptait communiquer et nous faire comprendre ce que nous fichions là. Soit... si ça pouvait accélérer le temps jusqu'au moment où nous serions libres, j'étais prête à jouer le jeu.

- Il doit y avoir d'autres indices de ce genre un peu partout... on va devoir jouer à cache-cache et ça va sûrement nous prendre un bon bout de temps. A ton avis, on commence par où ?

_________________
Souriez... vous êtes filmés.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chelsea Clawfield
Luxure
avatar

Messages : 37
Points Rp : 27
Date d'inscription : 01/09/2012
Age : 26


Localisation : Sûrement dans une chambre.
Occupation actuelle : Mieux vaut ne pas savoir...
Humeur : En manque.

MessageSujet: Re: [TERMINE] « Si la connaissance est le but, te connaître doit suffire. »   Jeu 11 Oct - 20:09

- J'ai pas envie de passer pour la nympho de service mais... pour moi, il parle de sexe.

En même temps, c’était certainement pas Chelsea qui allait prétendre le contraire. Ce qu’elle ne comprenait pas, c’était le reste. Pourquoi jouer aux devinettes ? Pourquoi un mot planqué ici, pourquoi pas simplement déposé sur la table de nuit ? Son interlocutrice attrapa la feuille pour la relire elle-même, la laissant dans ses songes. Oui, elle se sentait visée, surtout après avoir reçu les précédentes lettres...

- C'est cela qui t'y a menée... En gros, "c'est à cause de ça que je t'ai enfermée ici".

De mieux en mieux.

- Il doit y avoir d'autres indices de ce genre un peu partout... on va devoir jouer à cache-cache et ça va sûrement nous prendre un bon bout de temps. A ton avis, on commence par où ?
- ... Si y en a un ici, devrait y en avoir un dans ma chambre.

Résignée, elle se releva du lit et rejoignit la porte qu’elle déverrouilla avant de l’ouvrir. A cet instant, un frisson désagréable la parcourut, comme un peu plus tôt. La main encore sur la poignée, elle baissa le regard et sortit la clé de la serrure, juste au cas où elles n’étaient pas entièrement seules. Se retournant vers Evan, elle lui lança en déclarant :

- Tiens, on sait jamais. On y va ? Comme ça j’en profite pour me changer.

Histoire de pas paraître m’enfoutiste à l’idée de rester dans cette tenue aguicheuse... Surtout si leur hôte venait à les rencontrer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan Moore
Envie
avatar

Messages : 77
Points Rp : 35
Date d'inscription : 09/09/2012
Age : 26


Localisation : Dans le salon
Occupation actuelle : Maudire Sins
Humeur : Déterminée

MessageSujet: Re: [TERMINE] « Si la connaissance est le but, te connaître doit suffire. »   Jeu 11 Oct - 20:49

- ... Si y en a un ici, devrait y en avoir un dans ma chambre.

Et même peut-être dans chacune des autres chambres de cette maison... mais ce n'était pas le moment de se décourager. Je hochai la tête et me levai à la suite de Chelsea, qui s'attarda sur la poignée de la porte. Une légère appréhension me serrait le coeur. Le fait de ne pas savoir où se trouvait notre ravisseur était des plus irritant et tout aussi flippant, même si j'étais sûre qu'il ne sortirait pas de sa tanière avant d'avoir obtenu ce qu'il voulait. Et dieu sait ce que cela pouvait bien s'avérer être.

- Tiens, on sait jamais, fit-elle en me rendant ma clef. On y va ? Comme ça j’en profite pour me changer.

J'attrapai la clef au vol et lui emboîtai le pas. Nous descendîmes d'un étage sans échanger une parole. Chelsea me mena dans ses appartements, et je ne me pus m'empêcher d'ouvrir grands les yeux en avisant le cocon (car il n'y avait pas d'autre mot pour le désigner) réservé aux invités. Etant donné qu'il n'y avait plus de raison logique pour que Chelsea ait le statut d'invitée, et moi d'employée alors que le tout n'était qu'une grosse mascarade, je sentis une pointe de jalousie me traverser. La décoration était sublime, et je découvris avec stupéfaction que la chambre était agrémentée d'un salon et d'une salle de bain privés. Et moi qui m'étais trouvée chanceuse d'avoir une mini salle de bain à moi toute seule... Celle-ci faisait cinq fois la taille de la mienne. Je sifflai d'admiration - et d'envie.

- Eh ben... C'est une belle cage dorée que tu as là, dis-je à Chelsea.

Comme elle s'apprêtait sans doute à se changer, je sortis de la salle de bain et retournai dans la chambre, commençant à fouiller timidement un peu tout et n'importe quoi. Je me sentais quelque peu gênée de pénétrer ainsi dans ses affaires personnelles m'enfin... cette chambre ne lui appartenait pas vraiment, après tout. J'avisai la grande armoire sculptée dans un bois noble et l'ouvris doucement. Les portes grincèrent et je me retrouvai face à une rangée de cintres et une dizaine de tenues différentes. Un rire involontaire s'échappa de mes lèvres... il n'y avait là que des nuisettes sexy et autres accoutrements érotiques. En même temps, un frisson me traversa et j'insultai mentalement celui qui se prenait pour le maître du monde. Sale pervers demeuré... Je repérai une étagère au dessus de tous ces vêtements, et passai la main dessus car elle était trop haute pour que je puisse y jeter un oeil. En sentant que j'effleurais un morceau de papier plié, mon coeur s'emballa. Je l'attrapai entre deux doigts et le défroissai, fébrile.

« Un mal qui te ronge
Car tu rêves de posséder
Ne dis point de mensonge
A mon piège, tu n'as résisté.
»

- Chelsea... appelai-je. J'ai trouvé quelque chose.

Je tendis le papier à la demoiselle, qui venait de sortir de la salle de bain.

- Même écriture, même genre de poème qui ressemble à une énigme. Qu'est-ce que t'en penses ?

_________________
Souriez... vous êtes filmés.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chelsea Clawfield
Luxure
avatar

Messages : 37
Points Rp : 27
Date d'inscription : 01/09/2012
Age : 26


Localisation : Sûrement dans une chambre.
Occupation actuelle : Mieux vaut ne pas savoir...
Humeur : En manque.

MessageSujet: Re: [TERMINE] « Si la connaissance est le but, te connaître doit suffire. »   Ven 12 Oct - 19:53


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [TERMINE] « Si la connaissance est le but, te connaître doit suffire. »   

Revenir en haut Aller en bas
 
[TERMINE] « Si la connaissance est le but, te connaître doit suffire. »
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» Les histoires d'amour finissent mal, en géneral...[FB 1753] [TERMINE]
» Un vent d'aventure (termine)
» Mes yeux s'égarent ... [Lysandre][TERMINE]
» Josh Price [TERMINE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Are You Alive ? (V.2) :: Le Domaine :: Second Etage :: Chambres du personnel-
Sauter vers: